A la découverte du centre ancien

Le Château de Craon et son parc

L'église Saint Nicolas

Les grandes orgues

Si vous êtes intéressé par le patrimoine craonnais, n'hésitez pas à consulter la liste des ouvrages édités par le Syndicat d'Initiative.

A la découverte du centre ancien

Cette promenade ne manque ni d'intérêt ni de charme pour qui peut y consacrer un peu de temps. A cet effet, des panonceaux signalent quelques édifices parmi les plus dignes d'attention.

L'histoire de la ville est liée à celle de son baron dont la puissance est encore attestée rue Lecomte (8) et à proximité, aux Halles (11).

Vivait à Craon, siège de la distribution du sel d'impôt, le Receveur ou Comptable en chef de l'entrepôt, dit grenier à sel. Un exemple typique d'hôtel particulier au XVIIIème siècle (10). Grande Rue, la cour de la Geôle rappelle les souffrances populaires engendrées par cet impôt inique (25).

La prospérité des nombreux marchés et foires rejaillissait sur les auberges (14) et (27), les boutiques (24), les demeures des notables (26) et des marchands (23).

Les moines Bénédictins, fondateurs de la 1ère paroisse de Saint-Clément, revendiquèrent leur antériorité par la présence d'un petit prieuré intra-muros. A son emplacement, l'urbanisme du XIXème siècle a vu s'édifier un bâtiment énigmatique et superbe (20) : le Grand Saint Pierre.
Restent de belles maisons à pans de bois (29) qui ont échappé aux modes changeantes.

Mais ne manquez pas les bords de l'Oudon. Ils vous réservent des perspectives tout à fait pittoresques au contact des anciens métiers de rivière et d'une nature très poétique.

En juillet-août, balade découverte gratuite du centre ancien, tous les dimanches à 11h. Rdv au Syndicat d'Initiative.

Retour en haut de page

Le Château de Craon et son parc

Ce château classé a été construit en pierre blanche de la Loire dans le style très raffiné du XVIIIe siècle. Un jardin à la française l'environne ainsi qu'un vaste parc à l'anglaise de plus de 40 hectares. Une rivière y trace ses méandres. Un grand jardin potager, qui a retrouvé les serres du siècle dernier, complète ce très bel ensemble.

En bordure de rivière un vieux lavoir et une vaste glacière sont très bien conservés. Dans les pièces de réception du château, on retrouve le même souci de décoration qu'à l'extérieur. Parmi les quatre salons, deux d'entre eux offrent au visiteur des boiseries de très grande qualité. Ils contiennent un mobilier ancien de l'époque du château et restituent le cadre exact de la vie de château à Craon au siècle dernier.

Visites individuelles
Parc : du 1er avril au 31 octobre (parc) 
de 13h00 à 19h00 (fermé le samedi)

Visites guidées
Château : du 1er juillet au 31 août
de 13h à 19h (fermé le samedi)

Visites de groupes de +15 personnes
sur demande du 1er avril au 1er novembre


Situer le Château sur un plan de la ville de Craon


Château de Craon
route de Laval
Tél : 02-43-06-11-02
Fax : 02-43-06-05-18
Email : chateaudecraon@wanadoo.fr
Site : www.chateaudecraon.fr

Retour en haut de page
Retour en haut de page

Les grandes orgues Saint Nicolas

Historique de l'instrument et projet de reconstruction

Au 17ème siècle, il existait un orgue dans l'ancienne collégiale de Craon. Cet orgue fut détruit pendant 1 révolution. En 1856, les facteurs Stolz et Goyadin construisirent un nouvel instrument. Celui-ci est placé au bas de la nef, en tribune. Il possède un beau buffet en chêne de style néogothique.
Faute de moyen, l'instrument n'est pas terminé ; il possède 17 jeux avec un clavier et un récit inachevé (demi-clavier) et un pédalier.
En 1964, un relevage est effectué et l'instrument subit quelques modifications, mais il reste incomplet.
En 1989, Monsieur Luais, organiste titulaire de l'orgue, lance l'association A.R.P.C.O.C. pour restaurer l'instrument qui est devenu quasiment injouable.
Il s'entoure d'un conseil d'administration dynamique au sein duquel on remarque des professionnels et des amateurs éclairés, notamment monsieur Lucet, organiste à Château-Gontier et Monsieur Pottier directeur du collège Le Prieuré.
Sous l'impulsion de ces trois hommes, le projet de restauration et d'agrandissement est mis sur pied et présenté à la municipalité qui en accepte le principe à condition que l'association participe au financement. L'association ARPCOC, aidée par la chorale Saint Nicolas qui multiplie les concerts de soutien financier, réunit des fonds en lançant une souscription auprès des entreprises et de la population craonnaise. L'implication du maire Paul Chaineau dans le dossier est déterminante ; Madame Baousson, adjointe à la culture, conduit la réalisation définitive du projet avec le concours de Jean-Pierre Decavele expert national.
Le financement définitif s'établit ainsi : Etat 25 %, région 20 %, département 20 %, ville de Craon 17,50 %, association ARPCOC 17,50 %.
Après trois ans de travaux, réalisés par le facteur Jean Loup Boisseau de 2000 à 2003, l'inauguration a lieu en mars 2003 en l'église Saint Nicolas au cours de laquelle, l'orgue est béni par Monseigneur Maillard évèque de Laval.
La partie musicale est assurée par les organistes Henri-Franck Beaupérin (titulaire de la cathédrale d'Angers), Thierry Escaich, organiste de grande réputation, et deux organistes originaires de Craon et de sa région, Bruno Guillois et Emmanuel Hocdé.

Inauguration mars 2003 par Henri-Franck Beauperin et Bruno Guilois © Alain GUILLOUX

Les organistes qui ont participé à des concerts pour la restauration © Alain GUILLOUX

Composition de l'orgue rénové

1er clavier :
Positif - 9 jeux
Montre 4
Viole 8
Bourdon 8
F1 cheminée 8
Nazard 2 2/3
Tierce 1 3/5
Doublette 2
Plein jeu 5 r
Cromorne

2ème davier :
Grand Orgue - 9 jeux
Montre 8
Salicional 8
Bourdon 16
Bourdon 8
Prestant 4
Doublette 2
Plein jeu 5/7
Trompette 8
Clairon 4
Cornet 5 rangs

3ème clavier :
Récit expressif - 8 jeux
Gambe 8
Céleste 8
Cor de nuit 8
Flûte harmonie 8
Flûte octave 4
Octavin 2
Trompette 8
Hautbois

Pédale - 5 jeux :
Soubasse 16
Basse
Octave 4
Basson 16
Trompette 8

Claviers © Alain GUILLOUX

Contact

Association Orgue et Musiques du Sud Mayenne

Retour en haut de page