Craon, une ville engagée dans la préservation de l'environnement

En 2006, la ville de Craon était honorée du label 3 fleurs, et du 1er prix de l’innovation en développement durable de la région des Pays de la Loire.
En 2008, le label 3 fleurs a été confirmé avec l’appréciation suivante du jury :
Le jury souligne que les actions de la commune sont davantage tournées vers l’environnement  que sur le fleurissement à proprement parler. Le fleurissement est inclus dans une démarche globale. La stratégie d’intervention de la commune est valorisée par diverses actions dont le plan de désherbage (80 % des surfaces à risque entretenues sans désherbage, paillage…). Le jury observe également la pertinence des aménagements en cours ou futurs selon chaque type d’espaces dont notamment : la valorisation touristique et culturelle, les jardins familiaux, le jardin des enfants (implication des enseignants, participation des parents), le statut de ville région modèle.
De plus, la ville de Craon recevait pour la remise à niveau des jardins familiaux – route de Laval – le 1er prix des Pays de la Loire – le prix « Colette Péan » qui récompense entre autres l’action des jardiniers en faveur de l’environnement.
Ces distinctions sont le fruit d’une longue action politique concomitant avec le développement touristique de la ville de Craon et dont la genèse remonte en 1998.
A l’époque, la question était la suivante : comment améliorer le cadre de vie des craonnais tout en ayant une certaine qualité de l’accueil des touristes occupant les premiers mini-chalets ?
Le fleurissement paraissait comme une réponse pertinente. Grâce à l'aide du Comité Départemental du Tourisme, des réunions avec la population ont été organisées et un diagnostic réalisé.
Le maire lanca alors un slogan rassembleur et fédérateur « Une fleur pour l’an 2000 ».
Ce pari étant gagné en cette année symbolique, un nouveau style d’actions environnementales s’ancrait peu à peu dans les esprits.

En 2002, la CREPEPP (Cellule Régionale d’Etude de la Pollution des Eaux par les Produits Phytosanitaires) proposa que la ville de Craon soit ville référence pour la Mayenne : tendre vers un objectif « Zéro Phyto » en 5 ans, une réelle opportunité de concilier cadre de vie et politique en faveur de l’environnement. La municipalité s’engagea dans une démarche de développement durable.
Un plan communal de désherbage a été établi comme pour un plan d’urbanisme ou un P.O.S. (Plan d’Occupation des Sols). Ce plan déterminait et détermine toujours des zones à risque fort et faible de pollution. La baisse très sensible de l’utilisation de matières polluantes par les services municipaux s’avérait déjà un indicateur encourageant.
Seule, l’action des élus apparaissait insuffisante. Le président des jardins familiaux à son tour sensibilisa les jardiniers grâce à  « Phyt’eau Propre ». Des actions de communication « grand public » furent mises en place.
Ce fut dans ce contexte que les 2ème et 3ème fleur ont été décernées respectivement en 2004 en 2006.
Le plan communal de désherbage devint encore plus opérationnel avec la mise en place progressive de la gestion différenciée.
Pourquoi tondre régulièrement des pelouses, alors qu’elles ne sont pas utilisées ? Laisser la biodiversité conquérir des espaces, favoriser le développement de la flore et de la faune, c’est à nouveau créer des équilibres naturels.
En résumé, la gestion différenciée consiste à aménager, entretenir les espaces verts de façon différente en fonction de leur usage et de leur emplacement pour un respect des équilibres naturels.
En 2008, l’étang de la Drapelière a été géré de cette façon avec une allée dessinée à la tondeuse.
De plus, en 2009, l’agrandissement de l’espace touristique du Mûrier a été entretenu de la même manière, la mare ayant été conservée ainsi que les pommiers.
D'ailleurs, des panneaux informatifs sont installés à ces deux endroits pour bien expliquer et faire comprendre les enjeux de la gestion différenciée.
Dans le cœur de le ville une panneau a également été installé afin d'inciter les riverains à effectuer régulièrement un balayage préventif de leur trottoir car la préservation de l'environnement est l'affaire de tous.

ZoomPlan communal de désherbage

Exemple de gestion différenciée - La Drapellière

Sans balayage

Balayage préventif

Jardiner au naturel, ça coule de source !

Le Syndicat Mixte du Pays de Craon, les jardins familiaux de Craon ainsi que les 3 magasins de jardinage de la commune de Craon ont signé en 2013 la charte « Jardiner au naturel ». Cette charte vise à faire évoluer les pratiques des jardiniers amateurs pour leur permettre de réduire leur utilisation de produits phytosanitaires.

Quel est le problème ?

Les cours d’eau du bassin versant de l’Oudon (l’Oudon et ses affluents : Uzure, Chéran,...) sont touchés par une pollution constante en résidus de produits phytosanitaires (désherbants, insecticides, fongicides). Cela pose de nombreux problèmes : de santé publique, environnementaux mais aussi pour la production d’eau potable. Et les coûts de dépollution se répercutent alors sur la facture d’eau de l’abonné.

Pourquoi cette charte ?

Les produits phytosanitaires sont utilisés par l’ensemble de la population (jardiniers amateurs, collectivités, entreprises, professionnels agricoles, etc.). De nombreuses actions sont menées par les communes (pour l’entretien des espaces verts) et par les agriculteurs.
Afin d’impliquer les particuliers dans cette démarche de réduction des pesticides, le SY.M.B.O.L.I.P. a souhaité mettre en place à l’échelle du bassin versant de l’Oudon la charte « Jardiner au naturel ».

La charte Jardiner au naturel, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une charte signée à l’échelle du bassin versant de l’Oudon par 32 enseignes de jardinage (jardineries, magasin de bricolage, horticulteurs) qui s’engagent à informer leurs clients sur les risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires et à les conseiller sur des méthodes alternatives aux pesticides.
Sur la commune de Craon, 3 enseignes sont signataires de la charte :
- Espace Terrena,
- Gamm Vert,
- Maison Point Vert.
Ils sont aidés dans leur tâche par les nombreux autres signataires :
- Institutions qui soutiennent techniquement et financièrement la démarche,
- Communautés de communes et syndicats mixtes (ex : Syndicat mixte du Pays de Craon) qui sont en charge de l’animation de la charte,
- Associations environnementales et jardins familiaux (ex : Jardins familiaux de Craon) qui soutiennent la démarche par des actions de communication à leur échelle.

Où trouver les informations sur le jardinage au naturel ?

Pour guider les clients vers les méthodes alternatives aux pesticides, des supports de communications sont mis en place dans les enseignes signataires de la charte :
- Affiches rappelant la réglementation concernant les distances à respecter vis-à-vis des cours d’eau, fossés, puits.
- Des réglettes rouges pour identifier certains produits phytosanitaires dangereux pour la santé et l’environnement
- Des réglettes vertes et des logos de la charte pour repérer les solutions sans pesticides
- Des panneaux d’information  sur différentes méthodes naturelles : composteur, piège à insectes, plantes résistantes,...
Grâce à des formations spécifiques, les vendeurs de ces enseignes sont aussi en mesure de vous renseigner sur les risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires et sur les méthodes alternatives existantes.

Concrètement, comment jardiner au naturel ?

Des "jardi-fiches" sont mises à disposition des clients pour les conseiller sur le jardinage au naturel. Sorte d’aide-mémoire, elles sont un puits d’informations sur les méthodes alternatives aux problèmes les plus courants des jardiniers. Vous pouvez retrouver ces "jardi-fiches" dans les enseignes signataires de la charte ou en téléchargement ci-dessous :  

Fiche La pelouse

Fiche Terrasses, allées et cours

Fiche Arbustes, haies, rosiers

Fiche Au potager

Fiche Les paillis

Fiche Produits et traitements bio

Fiche Les auxiliaires de jardin

Fiche Le compostage

Fiche Les plantes invasives

Pour plus de renseignements :

www.jardineraunaturel.org et  www.jardiner-autrement.fr
SY.M.B.O.L.I.P. (SYndicat Mixte du Bassin de l'Oudon pour la Lutte contre les Inondations et les Pollutions)
4 rue de la Roirie – 49500 SEGRE – Tél : 02 41 92 52 84 – Email : contact@bvoudon.fr – Site internet : www.bvoudon.fr